Tag Archives: L’autopsie a révélé que la mort était due à l’autopsie

L’AARQLMEDAL’A : Le Mortadellisme n’est pas une maladie infantile du Végétarisme

28 Fév

Mortadelle3 redux

A l’occasion de la parution de « LA TÉTRALOGIE DE LA MORTADELLE » (Label ,0 – 2015 – Format double K7), L’Autopsie A Révélé Que La Mort Etait Due A L’Autopsie animera  quelques veillées funèbres dans le Sud-Ouest de la République Française de Mongolie.

TENUE ADAPTÉE SOUHAITÉE

PORT DU « SALCHICHON PRIMAVERA » RECOMMANDÉ

ATTITUDE CADAVÉRIQUE EXIGÉE

05 MARS 2015

L’AARQLMEDAL’A Live @ LES PAVILLONS SAUVAGES (35 AVENUE JEAN DAGNAUX 31200 TOULOUSE)

http://www.facebook.com/Les.Pavillons.Sauvages

06 MARS 2015

L’AARQLMEDAL’A Live @ GALERIE DEKAPE – 21h – Galerie Dékapé : 64 rue de le République 31330 Grenade

dekape.org & http://www.facebook.com/dekape31

07 MARS 2015

L’AARQLMEDAL’A Live @ LE GUINGOIS, MARCILLAC VALLON

08 MARS 2015

L’AARQLMEDAL’A Live @ La Villa Des Cent Regards, MONTPELLIER – 18h

http://www.facebook.com/events/1606540516246031

Le Mortadellisme n’est pas un Psychédélisme

« une gamme de qualité digne de la grande cuisine vivante »

#autopsie #mortadelle #fientepoulet

P1140033

2 CHRONIQUES / 2 REVIEWS : Oleo Strut « Non Vogliamo Un Paradiso » + L’Autopsie… « Le Souffle de L’Avorton »

19 Fév

2 chroniques publiées dans Feardrop à propos de la parution de OLEO STRUT « Non Vogliamo Un Paradiso » et de L’AARQLMEDAL’A « Le Souffle De L’Avorton » :

« Dans le noir on s’invente des histoires, et la musique de L’AARQLMEDALA est intensément noire, noire comme la mine de charbon que l’esprit « El Borbolón », plus fort que Swedenborg, a choisie pour que le groupe enregistre ce disque. Dans le noir les murs redeviennent humides et toute pièce tend à devenir une cave. Dans le noir on se déplace à tâtons, on erre sur le piano préparé, on déambule les mains en avant en frappant les touches à la recherche d’une huisserie mais on s’amuse des séquences que les cordes renvoient au petit bonheur. Dans le noir, l’espace se distend et les murs s’éloignent, les résonances s’allongent. Métal, cordes, vagues y ondoient tanguant sur une mer d’encre. Voici pour l’expérience « physique », soit la première face. La seconde, expérience « psychique », n’a plus que faire des couleurs, de l’obscurité, elle navigue à l’aveugle, s’amuse de raclements gutturaux, du bancal des cordes et des percussions sur barreaux de chaise, s’hypnotise sur les circonvolutions de violons allant et ballants, en façon de drone d’atelier (en cet endroit je songe à Jon Mueller et Asmus Tietchens). Combien juste alors est cette composition surréaliste, (dés)accordée à la merveilleuse histoire tout aussi surréaliste qui fait de chaque membre du groupe le héros d’une épopée qui explose les frontières du tangible. Lorsqu’on les aura nommés, l’on comprendra que la claudication de l’AARQLMEDALA est un art entier de la marche : Alan Courtis (Reynols), Franq de Quengo (Dragibus), Ogrob (Sun Plexus), Nicolas Marmin (Osaka Bondage). Ce dernier est aussi présent dans la formation Oleo Strut, et son album Non vogliamo un paradiso qui agglutine et effiloche avec le même talent les temps et les espaces, et si l’on sait combien est difficile – impossible – la représentation du rêve, le jeu esthétique qui consiste à s’en approcher dans les créations de la veille peut donner lieu à des morceaux de bravoure tels que celui-ci. Pour ma part, je me suis gardé de considérer les différents morceaux de ce vinyle 25 cm comme des réalisations séparées, mais bien plutôt comme des épisodes d’un déroulement sans continuité. Les voix prise d’un autre âge, les murmures qui leur succèdent, voire les borborygmes chantés sur le ton matinal de l’insouciance folle, les envolées d’un Ligeti passé par l’Italie, le rythme chaloupé qui charpente de loin en loin la structure mouvante, parfois ondulée par la basse, n’empêchent pas la maçonnerie de fuir de toutes parts : manipulations de vinyles, trilles analogiques, boucles, retour de percussion terminant d’infecter le temps. Peu de brusquerie dans cette musique tout aussi surréaliste que celle de L’Autopsie, et pourtant la même passion du saisissement, de la collision accompagnée : un voyage dans le coude de l’absorbeur de choc. »

Denis Boyer / 2014-11-26 / published @ http://www.feardrop.net/chroniques.html

L’AARQLMEDAL’A… review : « Le Souffle de L’Avorton » in THE WIRE

18 Juin

Chronique / Review : L’Autopsie A Révélé Que La Mort Etait Due A L’Autopsie « Le Souffle De L’Avorton » (Chienne Secréte/Komma Null LP)

wire mag. july 2013

Most people are unfamiliar with the works of 17th century composer Jean-Philippe Borbollono. This may be because at birth, as the extensive historical notes with the release reveal, “His mother dies of an amniotic embolism and the little Jean-Philippe, a puny newborn, is declared physically dead and, straight away, his body goes missing. » Yet Borbollono communicates from the other side, “dictating his pieces through the medium of dreams” to Couperin, Ravel, Debussy, Messiaen, Pierre I-lenry, Jean-Michel Jarre and The Gypsy Kings. Such is the absurd and delicious concept behind the latest instalment from L’Autopsie A Révélé Que La Mort Etait Due A L’Autopsie, a group which includes Anla Courtis. The music varies from disjointed prepared piano to microphone-shredding barrages of overblown recorders or whistles in the “Effects Physiques » section to overlapping percussion pieces and ghostly voiced string droning for the “Effects Psychiques” and was, it is claimed, recorded in a coal mine in Wattignies, France on 31 November 1994 – a day that does not exist.

THE WIRE, July 2013

L’AARQLMEDAL’A… Premières apparitions

24 Jan

photo (c) Anne Bouillot

photo (c) Anne Bouillot

photo (c) Anne Bouillot

photo (c) Anne Bouillot

photo (c) Anne Bouillot

photo (c) Anne Bouillot

photo (c) Anne Bouillot

photo (c) Anne Bouillot

 

 

 

… un grand merci à Anne !

L’AARQLMEDAL’A entre en campagne : 20-27 Jan. 2013

17 Jan

Du 20 au 27 Janvier 2013, à l’occasion de la sortie d’un disque-hommage (« LE SOUFFLE DE L’AVORTON ») au plus célèbre des compositeurs mort-nés du XVIIème siècle, Jean-Philippe Borbollono, le groupe L’Autopsie A Révélé Que La Mort Était Due À L’Autopsie (L’AARQLMEDAL’A) inaugure une Vaste Campagne Nationale de Prosopopée Médiumnique Sonore (VCNPMS) et se propose d’interpréter quelques-unes de ses oeuvres majeures dans le cadre de cérémonies para-spirites : le téméraire Flutisme de Feu, le surprenant Interlude pour Piano et Interférences Ectoplasmiques, l’envoûtant Requiem en Fa Magique ou encore la splendide Suite Roumanique.

Possible portrait de J-P. Borbollono (Anonyme, Sté Spirite du Caire, 1893)

L’AARQLMEDAL’A ON TOUR (see details hereunder) celebrating the memory of the Greatest 17th-Century Born-Dead Composer Jean-Philippe BORBOLLONO. This tour is part of a Vast National Campaign For Sound-Mediumnic-Prosopopoeia (VNCFSMP). It will be a challenging attempt to perform some of his masterpieces like Interlude For Piano & Ectoplasmic Interferences or Flutisme de Feu. It is an attempt to get in touch with the musical-astral-lost-spirit of Borbollono and the making of a Collective Vibrating Sound Ectoplasma« The musical symbols looked…alive : fragile, shy then bouncy, bursting into note clusters and dark  and sepia coloured musical symbols.. I saw all that as the immanence of a synesthesia from beyond the grave…« 

DIMANCHE 20/01 GENEVE (CAVE 12) – La cave 12 à l’ECURIE (#307)

ILÔT 13 – 14, RUE DE MONTBRILLANT – 21H00 – 10chf

http://www.cave12.org/PETE-SWANSON-L-AUTOPSIE-A-ReVeLe

(L’Autopsie a révélé que la mort était due à l’autopsie + Peter Swanson/Yellow Swans)

LUNDI 21/01 LYON (BUFFET FROID, EX-GRAND GUIGNOL)

91 montée de la grande côte, 69001 Lyon, France – 20H00 – 5€

http://www.facebook.com/pages/Buffet-Froid/267013330007911

(L’Autopsie a révélé que la mort était due à l’autopsie + Chris Auger)

MERCREDI 23/01 PARIS (CIRQUE ELECTRIQUE – SALLE DU BAL FORAIN)

SOIREE AUTOUR DES MUSIQUES EXPERIMENTALES ET DU SPIRITISME

Place du Maquis du Vercors – 75020 Paris – M° Porte des Lilas – 20h – 6€

http://www.facebook.com/events/583450255013832/

(L’Autopsie a révélé que la mort était due à l’autopsie + The Dead Mauriacs + Arnaud Rivière + Ujjaya)

JEUDI 24/01 METZ (SALLE NOIRE DU THEATRE DU SAULCY)

théâtre du Saulcy Université – Metz – 20h30 – 8/5€

http://fragmentasso.wordpress.com/

(L’Autopsie a révélé que la mort était due à l’autopsie + Chamaeleo Vulgaris)

VENDREDI 25/01 BOUXWILLER (THEATRE DE BOUXWILLER)

17 rue du Canal 67330 BOUXWILLER – 20h30 – 5,50€

http://www.theaboux.eu/

SAMEDI 26/01 STRASBOURG  (HALL DES CHARS / SALLE DES COLONNES)

10 Rue du Hohwald, 67000 Strasbourg – 20h00 – 5€

http://www.halldeschars.eu/

(L’Autopsie a révélé que la mort était due à l’autopsie + Angstrom + Otto Psys)

DIMANCHE 27/01 BOUROGNE (ESPACE MULTIMEDIA GANTNER)

1, rue de la Varonne 90140 Bourogne, France – 17H00 – Entrée libre

http://www.facebook.com/espacemultimedia.gantner

%d blogueurs aiment cette page :